Itinéraire d’un pêcheur d’hommes – CONVERSATIONS AVEC GÉRARD SULLIVAN

250

Il a souvent été là où on ne l’attendait pas. Jeune prêtre, il revient en 1970 dans son île nouvellement indépendante avec la fougue de ceux qui veulent changer le monde. D’emblée, son action dérange. On le voit aussi souvent sur scène et sur les plateaux de télévision que dans sa paroisse. Pur produit de Vatican II où la remise en question des traditions est ancrée dans le quotidien, il exerce son ministère avec passion et n’hésite pas à secouer les certitudes en entretenant des relations franches et proches avec ses paroissiens. Homme d’ouverture, on retrouve dans toute son action, dans son engagement de prêtre comme dans sa création artistique, ce même souci de la fibre humaine et ses craintes devant la sourde menace qui guette nos sociétés contemporaines. Dans ses conversations intimes avec l’écrivain et journaliste Alain Gordon-Gentil, il parle sans fard, il dit sa croyance en l’Homme. Tout en jetant un regard quelques fois cru sur la société mauricienne, il avoue faire partie de ceux qui, après 50 ans de prêtrise, ne peuvent s’empêcher d’espérer.

Effacer